AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui ne tente rien.... (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thera Calehar

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 23/01/2011

Votre vie sur Vinéa
Santé:
100/100  (100/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Qui ne tente rien.... (pv)   Ven Avr 01 2011, 15:38

Le jour du marché avait toujours été un événement dans la vie de Théra. Lui qui avait toujours été esclave, il avait toujours été aux premières loges pour voir la vente des nouveaux arrivants. Petit déjà, il était fasciné par les aller et venues des gens venus acheter des nouveaux esclaves. Toutes les couleurs et toutes les cultures semblaient se mélanger. Tout le monde semblait hurler, pleurer, rire. Les couleurs se mélangeaient aux sons et tout ne faisait qu'un et, malgré la cacophonie ambiante, il y avait une certaine unité dans le lieu. Théra lui, connaissait tous les coins et recoins du marché. Il lui avait fallu quelques années avant d'avoir le droit de s'y aventurer seul. Mais son maître veillait au grain. Son maître avait toujours été comme un père pour lui, bien plus que son père biologique. Il l'avait toujours autorisé à venir avec lui et, plus tard, l'avait autorisé à aider à la vente et à l'achat des nouveaux esclaves. Théra avait toujours aimé l'attention et se faisait donc un malin plaisir à faire le clown en hurlant pour attirer les acheteurs potentiels. Il avait des vêtements spécialement pour l'occasion, d'un blanc très clair, presque trop parfait, afin d'attirer les regards et de faire de meilleures affaires.

Une nouvelle "cargaison" d'esclaves était arrivé il y a une semaine, et ils étaient fin près à être vendus. Théra avait aidé à rassurer les enfants, leur disant que tout allait bien se passer et qu'être esclave n'était pas toujours une mauvaise chose, qu'il fallait voir ça comme un jeu, ou comme une opportunité d'être à l'abri du besoin. Oui, si Théra avait une qualité, c'était celle de toujours voir le bon côté des choses. Et lorsqu'on est né esclave, on ne peut pas dire que la liberté soit un désir, vu qu'il n'y a pas de sensation de manque.

Théra s'était donc mis rapidement au travail, hurlant que les esclaves par ici étaient les plus jeunes, les plus forts, les plus obéissants. Mais il n'y avait pas grand monde qui semblait venir voir, à part les quelques habitués qui n'avaient pas besoin qu'on les leurre pour venir. Théra, un peu découragé, scruta donc la foule à la recherche de quelqu'un qui aurait l'air assez riche pour acheter plusieurs personnes. Quelqu'un de facilement influençable, qui n'y connaissait sûrement pas grand chose en affaire... quelqu'un comme une femme. Il repéra alors une jeune femme, très belle, qui lui paru à la fois immense, et lumineuse. Il fut attiré vers elle, se disant qu'elle serait peut-être assez gentille pour faire plaisir à un "petit garçon" en achetant un ou deux esclaves à son Maître. Il couru donc vers elle et se planta en plein devant, l'empêchant de continuer à avancer, avec un grand sourire sur le visage, il annonça d'une façon théâtrale:

- MADAME !! N'allez pas plus loin ! C'est votre jour de chance ! Les plus beaux esclaves sont de l'autre côté, et il ne fait aucun doute qu'ils seraient bien mieux dans votre demeure que sur une place de marché en plein soleil !


Il scruta alors ses yeux, histoire de voir quelle attitude adopter, et si cela pouvait fonctionner....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeve E. Riordan
::Admin::
I'm the F***ing Princess

avatar

Messages : 442
Age : 31
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt entre les deux Royaume
Votre Citation du jour : People should not be afraid of their government, but government should be afraid of people.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
30/100  (30/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: Qui ne tente rien.... (pv)   Ven Avr 01 2011, 16:34

Pourquoi est ce que quelqu'un comme moi allait au marché? Moi qui ne supportait pas du tout ce genre de pratiques. Tout simplement pour me renseigner. Mais il était bien évident que je ne pouvais pas y aller sans un bon déguisement. N'oublions pas que j'étais recherchée. Que mon mari était recherché. Que ma fille était recherchée. Il n'est pas question que je sois repérée. Alors j'étais Alba Feora sur ce marché. Une personne qui venait … régulièrement. Mais sans jamais rien acheter. Non je me faisais passer pour une ambassadrice pour une famille riche et je dois avouer que ça faisait toujours l'illusion. Il suffit de tirer les verres du nez. Mais récemment j'avais eu l'idée d'éventuellement prendre un esclave – vaut mieux commencer avec un – et lui rendre sa liberté par la suite. Mais j'aurais préféré pouvoir en parler avec Elouann avant. Malheureusement ça n'avait pas été possible ce matin avec les préparatifs pur l'attaque de Brisdan nous étions tous occupés de notre côté.

Habillée d'une longue robe légère violette, j'avais choisi la tenue pas trop riche pour ne pas paraître d'un autre rang, mais assez quand même afin de prouver que j'étais responsable et au service d'une grande famille. Et que j'avais assez d'argent pour me payer de bons amis, tout en n'étant pas une simple servante. Non un conseillère plutôt. Un peu de khôl autour des yeux, assez de maquillage pour ne pas me reconnaitre et mes cheveux blond liés par un ruban noir de velours. Des sandales dorées et une besace en tissus contenant une bourse remplie de pièces.

J'arpentais maintenant le marché d'un pas décidé. Est ce que je trouverais de quoi faire de semblant de bonnes affaires aujourd'hui? On verrait bien. Je regardais un peu partout à droite et à gauche quand ce garçon se posta pile devant moi me souriant de toutes ses dents me répétait comme un petit animal savant un discours certainement appris par cœur.

- MADAME !! N'allez pas plus loin ! C'est votre jour de chance ! Les plus beaux esclaves sont de l'autre côté, et il ne fait aucun doute qu'ils seraient bien mieux dans votre demeure que sur une place de marché en plein soleil !

Je le regardais avec un grand sourire, j'avais bien envie de lui dire … ah si tu savais mon petit. Je souris doucement puis d'un geste de la main le laissais partir devant pour me montrer ce qu'il avait en réserve.

« Je te suis alors. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Qui ne tente rien.... (pv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Vinéa :: Les Terres de Vinéa :: Le Marché des Esclaves-
Sauter vers: