AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {fini} Scenario I : La Première Attaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elhiès Rachan
"J'ose tout ce qui sied à un homme, qui n'ose plus n'en est pas un."
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 10/01/2011
Localisation : Les Montagnes
Votre Citation du jour : Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
100/100  (100/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Mer Avr 06 2011, 17:13

Dyncan s’était jeté sur Elouann et Elhiès n’eut pas le temps de le poursuivre car deux soldats l’attaquaient. Et alors qu’elle venait de tuer le dernier soldat qui avait osé l’attaquer, la sorcière appelait son nom. Tournant sa tête vers cette dernière, Elhiès voyait Khany foncer droit dans la bataille. Mais ou est-ce qu’elle allait ? Sortant son arc elle, essayait de dégager le plus possible le chemin pour la sorcière, mais elle ne comprenait pas pourquoi elle faisait ca. Puis Elouann attirait l’attention sur lui en criant le nom de sa fille. Elhiès retournait à temps sa tête pour voir Elouann tomber à genoux, toucher par Dyncan.

“Non!!”

Tout commencait à s’écrouler. La sorcière qui se risquait dans le feu de l’action. Dyncan qui venait de mettre Elouann à terre, tout en étant lui-même blessé. Et puis… voila avant même qu’elle sut ce qu’elle faisait. Elle avait levé son arc et lâchait une flèche droit dans la direction de Dycan. Pas capable eh. Oh que si. Il était entrain de détruire à tout ce qu’elle tenait. Elle aimait bien Maeve, elle la respectait. Et c’était de même pour Khany. Elouann elle ne le connaissait pas. Mais un homme qui se bat pour les femmes et qui a nié tout en quoi il croyait pour être avec la femme qu’il aimait. Oui, cela demandait du respect même d’une amazone. Et ce con de Dyncan était entrain de foutre de la merde partout. Et pas uniquement dans son propre cœur. Après avoir laché la flèche, elle courait en direction de Dyncan et d’Elouann. Sissant à Dyncan.

« Si t’avais le souhait de crever, je m’aurais fait un plaisir de m’occuper de ton cas. Imbécile. Tu signes ta propre arrestation. »

S’agenouillant près d’Elouann, elle examinait ses blessures. Faisant signe à quelques amazones de le ramener au village. Onne pouvait pas le laisser ici. Par la suite, elle s’agenouillait près de Dyncan et retira d’un geste brutale la flèche qu’elle lui avait tiré dessus. Elle n’était pas satisfaite d’elle-même. Pourtant elle aurait du l’être. Avoir eu le courage de lui tirer dessus, c’était une preuve qu’il ne la tenait pas dans le sentiment d’amour. Et pourtant si, car cela frappait encore plus. Elle ne pouvait pas avoir sa mort sur sa conscience. En fait elle ne voulait pas le voir mort. C’est que dans des moments ainsi que cela nous frappe au visage. Gardant néanmoins le visage sans expression elle arrachait un bout de tissus pour emballer la blessure de Dyncan avec ca.

« Désolé…. »

Et le pire dans tout ca était, qu’elle le pensait sincèrement. Oui, elle était désolée. Pourtant elle ne devait pas l’être. C’était un ennemi. Et pourquoi est-ce qu’elle était entrain de le soigner en plein d’une bataille.. Ah Elhiès t’es vraiment dingue. Ses blessures étaient profond et elle grimaçait légèrement. Peu de chance qu’il allait survivre.

« Pourquoi tu t’es jeté sur lui, au lieu de te battre avec moi et d’en finir ? »

Tout en étant près de lui, elle faisait attention à ne pas être prise par surprise et d’être attaqué, chose qui était pas facile du tout. Mais heureusement, les amazones commençaient à se battre en retraite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeve E. Riordan
::Admin::
I'm the F***ing Princess

avatar

Messages : 442
Age : 31
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt entre les deux Royaume
Votre Citation du jour : People should not be afraid of their government, but government should be afraid of people.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
30/100  (30/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Mer Avr 06 2011, 17:31

Mon dos me brûlait. Je sentais l'entaille dans mon dos. Je ne savais pas si elle était possible, mais tout mouvement que je faisais brûlait. J'avais bien été obligée de m'asseoir dans une ruelle sombre. J'avais aucune idée de ce qui se passais à quelques kilomètres de moi, et je n'avais pas assez de force et de concentration pour pouvoir me servir de mon pouvoir. Je sentais la faiblesse m'envahir. Mais pas assez pour mourir, je savais que je n'allais pas mourir. À moins que quelqu'un passe par ici et m'achève. Mais j'étais assommée par la douleur. De plus, étant dans le dos je ne pouvais pas voir l'étendue réelle des dégâts ce qui ne me rassurait pas. Je voyais le sang, rouge, qui s'infiltrait lentement dans le tissu de ma robe. Je fermais les yeux doucement, c'était risqué mais j'en avait bien besoin.

Malheureusement je fus contrainte de les ouvrir rapidement puisque j'entendais des bruit de pas juste à côté du cul de sac dans lequel je m'étais cachée. Il y avait un énorme remue ménage, et je n'étais pas du tout en état de me servir du pouvoir. Je dus me coller à la paroi tiède du mur au cas où … j'entendais le bruit d'armures. Des gens pressés. Qui couraient. Et mon dos me brûlait toujours autant. Combien de temps est ce que j'allais pouvoir tenir? Rester ici? Est ce qu'Arzhur allait me retrouver? Je ne pouvais plus manier l'épée. Rien que bouger les bras lançaient la douleur jusque dans le bout de mes mains. Mon dos était endolori, en feu, et tout ça a cause d'une simple trace d'épée laissée. Je serrais les dents. Rien n'était plus incertain que maintenant, et je m'attendais à me faire capturer. C'était pas une chose que je voulais. Mais là je ne voyais pas comment ça ne pourrait pas être le cas.

Il y avait une petite fontaine creusée dans la ruelle sans fin. Je passais donc un peu d'eau sur mon visage. Si je devais être faite prisonnière … je m'y ferais mais je ne voulais pas laisser Elouann et Khany. Si je mourrais. Et il était sûr que si j'étais faite prisonnière, j'allais mourir. Il faudrait qu'ils aient la force de continuer. Je lavais mes mains et mon corps comme je pouvais du sang qui dégoulinait. Mes mouvements étaient très lents et demandaient beaucoup de force. Mais tout d'un coup, mon pouvoir se mit à agir. Il n'avait pourtant jamais agit tout seul. Mais je voyais Elouann. Je ne sais pas par les yeux de qui je voyais, mais … Elouann? Je vis Elhiès du coin de l'œil elle semblait … préoccupée. Est ce que je voyais pas les yeux de Dyncan? Elouann avait une épée en travers du ventre. Je me mis à hurler. Non c'était pas possible, c'était pas possible. Je … devais aller le voir être auprès de lui, quelle que soit la douleur que je ressente. J'ouvris à nouveau les yeux et essayais de saisir mon épée le plus fermement que mon corps le permettait. Le bouclier … je l'avais perdu. Il devait se trouver quelque part. Dans la rue. Mai peu important. Je sortais en courant de la ruelle et me heurtais violemment à quelqu'un. La peut me pris aux tripes, non je ne pouvais pas être capturée sans avoir revu Elouann, surtout en le sachant dans un état pareil. Agrippant encore plus mon épée qui me semblait si lourde je reconnus le visage de la femme que je venais de percuter. Khany! J'étais à la fois heureuse et mécontente de la voir elle devait rester loin du combat.

« KHANY » dis-he en fondant en larmes dans ses bras.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enola B. Modanig

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : Brisban
Votre Citation du jour : Aide toi le ciel t'aidera

Votre vie sur Vinéa
Santé:
60/100  (60/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Dim Avr 10 2011, 12:48

La jeune femme qui se tenait face à moi était tout le contraire de moi. Elle semblait dure, forte, sûre d'elle...Tout ce que je n'étais pas. Et surtout elle semblait convaincu que j'étais une sorcière et cela sans que je comprenne pourquoi. J'avais bien tenter de protester quand elle m'avait parler de sorcellerie mais moi même je ne m'étais pas trouvé convaincante. Et sa réponse ne faisait que renforcer mes doutes. Elle semblait savoir, ou comprendre quelque chose de plus que moi. Mais je n'eus pas le temps de m'interroger plus. Des soldats arrivaient vers moi et je n'eus le temps que de m'éloigner de quelques pas. Et puis de toute façon je ne me serais pas vu me mettre à courir pour m'éloigner. Où est-ce que je me serais réfugiée de toute façon. La jeune femme se recula vers moi, son épée devant elle et me conseilla d'attraper un morceau de bois pour assommer les soldats. Assommer un homme avec un bout de bois...Mais bien sûr! Enfin j'attrapais quand même la plus grosse bûche que je trouvais à ma portée et que je pouvais soulever.

Je la tenais bien, des deux mains en regardant La demoiselle mettre à terre un premier soldat d'un coup d'épée. Puis un deuxième qu'elle toucha...et que j'assommais sans trop savoir comment mais je l'assommais. J'essayais tant bien que mal de l'aider, mettant des coups de bûche tant tout ce que j'avais à portée de bras, frappant parfois, souvent, le vide mais touchant quand même quelques soldats au passage. Entre elle et moi finalement tout ce petit monde se retrouva à terrassée. J'avais le sentiment de m'être bien défendu et j'allais remercier la jeune femme quand son visage se figea. Elle appela sa mère...et partit en courant. On aurait dit...moi...Moi quand mon père s'était fait écrasé par des bûches tomber de sa charrette et que je m'étais précipité à son secours alors que j'étais au château à des kilomètres de lui. Décidément cette fille me réservait bien des surprises.

Mais alors que je pensais être seule, que je regardais ma robe pleine de sang, mes mains sales, mes cheveux en bataille, un homme arriva à l'orée de la clairière. Il me regarda souriant...mais quand il vit tous les soldats à terre, il se précipita vers moi en hurlant, l'épée haute. Mais je me détournais de lui. Un cerf apparu juste derrière moi. Et je le suppliais mentalement de m'aider. De me défendre. Je me sentais si seule. J'allais mourir si personne ne m'aidait. Et là, la chose la plus étrange qu'il m'eut été donner de voir arriva. Le cerf fonça sur le soldat, cornes en avant et le renversa. L'épée me trancha la peau au niveau de mes côtes au moment où j'abaissais mon morceau de bois pour lui fracasser le crâne. Je me laissais tomber, assise sur le sol, le morceau de bois ensanglanté à côté de moi. Le cerf me regarda, enfin je crois, je voulu le caresser, tendre ma main vers lui mais il s'éloigna rapidement, presque au galop, comme effrayé soudain par ma présence. Je n'y comprenais rien. Et je me mis à pleurer.

Un moment plus tard je me relevais. J'avais le flanc entaillé et j'avais mal. Il fallait que je retourne chez moi pour me soigner. J'avais des plantes qui feraient l'affaire et m'aiderait à cicatriser. Ma main sur ma blessure je me mis en route, retournant sur mes pas. Ne réalisant même pas que je me rendais peur être au devant des ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breathe of Vinéa
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Dim Avr 10 2011, 13:44

• Ordre de passage ;; Aucun ordre de passage. Vous pouvez tous poster quand vous voulez
• Minimum de lignes demandées ;; 20
• Peut-on répondre plusieurs fois? ;; Oui [] Non [XX]
• Fin du cinquième ordre de passage ;; Le 17.04.2011
• Informations ;; Beaucoup de gens sont blessés et la guerre continue à faire rage. Dans son élan de fuite, Enola ignore qu'elle fonce trop vers le repaire des amazones, qui commencent doucement à se retirer pour soigner leurs blessés et pour ramener à leur champ. Enola sera très vite encerclé par les amazones.
Les amazones ramassent leurs blessés et aident Elouann a se relever quand à Dyncan... Ah il semble bien qu'elles ont l'intention de l'achever.

PS : N'oubliez pas de diminuer votre vie si vous êtes blessé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresdevinea.forumactief.com
Khany Riordan

avatar

Messages : 434
Age : 27
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt
Votre Citation du jour : Great love is wild and passionate and dangerous. It burns and consumes, until there is nothing left.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
100/100  (100/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Dim Avr 10 2011, 14:06

Si Khany n’avait pas eu ce mauvais précisément, elle aurait surement complimenté la jeune femme qui se trouvait près d’elle. Car oui, si Khany ne se retrouvait pas avec un couteau dans le dos, c’était grâce à l’autre sorcière, grâce à Enola qui les avait bien assommés. Mais là, elle ne pensait plus qu’à une seule chose. Peu importe si son comportement était stupide ou pas, Khany s’était déjà lancé dans la bataille, à la recherche de sa mère. Les flèches tirées par Elhiès l’aidaient à avancer plus rapidement et surtout par ne pas se faire massacrer par dix soldats à la fois. Rentrés dans l’enceinte de la ville, Khany ne savait pas par ou aller. Elle n’avait jamais mit les pieds dans Brisdan… Jamais… D’ailleurs à part le village des amazones, elle n’avait jamais été dans une ville. Tournant au hasard à droite, quelqu’un lui fonçait droit dessus. Mais ca ne fut que sa mère ! Du soulagement parcourait le corps de Khany en voyant sa mère, vivante. Mais très vite elle remarquait sa robe rouge… Pas la couleur qu’elle avait avant de partir au combat et son soulagement partit très loin au galop.

« Maman ! »

Khany posait sa main sur le dos de sa mère, afin de l’aider à s’appuyer, mais en retirant sa main, elle voyait du sang sur sa main. Ses yeux se tournaient vers le dos de sa mère, ou une vilaine blessure se cachait. Mettant le bras de sa mère autour de son épaule, Khany ne voulait pas penser à la blessure de sa mère. Fallait la sortir d’ici. Fallait la ramener au village, fallait la faire soigner. Fallait trouver.. Moira. Oui, moira avait le don de guérir. Si elle trouvait Moira tout allait bien se passer. Bien sure, en ce moment, Khany ignorait que de l’autre côté des murs, sont père avait également été grièvement touché. Et cela par quelqu’un qu’elle ne portait pas du tout dans son cœur.

« Viens, on doit partir. »

Il ne fallait surtout pas se faire prendre ici. Se faire arrêter… Non Khany ne voulait même pas savoir ce qu’elles allaient devenir si des soldats débarquent. Avec un peu de chance, elles arriveraient sur le champ de bataille ou quelques amazones pourraient les aider à quitter les lieux en sureté. Inquiète pour sa mère, Khany tournait son visage vers elle. Essayant de la soutenir, tout en gardant dans sa main droite son épée.

« Tu tiens le coup ? Qui t’as fait ca ? »

Colérique et très prise par la vengeance, Khany voulait déjà faire payer à celui qui a osé toucher à sa mère. C’était ainsi, la vengeance coulait dans leur sang et Khany avait le don de se laisser très vite aller dans ce grand défaut.

_________________

Wenn selbst ein Kind nicht mehr lacht wie ein Kind
dann sind wir jenseits von Eden.
Wenn eine Träne nur Wasser noch ist
dann sind wir jenseits von Eden.
Wenn man für Liebe bezahlen muß
dann haben wir umsonst gelebt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeve E. Riordan
::Admin::
I'm the F***ing Princess

avatar

Messages : 442
Age : 31
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt entre les deux Royaume
Votre Citation du jour : People should not be afraid of their government, but government should be afraid of people.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
30/100  (30/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Dim Avr 10 2011, 14:45

« Khany. Qu'est ce que tu fais là? Tu devais rester en sécurité! Là haut! » j'étais à la fois furieuse et apaisée de la voir. Elle n'avait pas été touchée. Personne ne lui avait fait de mal. Mais venir me chercher était inconscient. Elle risquait de se faire prendre elle aussi. C'est un risque que l'on ne pouvait pas prendre. Surtout que même si elle voulait me ramener chez les amazones. Je serais un boulet à sa cheville.

Je regardais ma fille. Ses yeux affolés me faisaient mal au cœur. Je voyais bien qu'elle ne comprenait pas ce qui s'était passé. Son sourire initial se dissipa rapidement quand elle posa sa main dans mon dos. Je me mordais la lèvre pour ne pas crier de douleur. Mais mon corps en revanche par automatisme se raidit. Je n'osais rien lui dire. Elle s'inquièterait encore plus. Et je ne pouvais pas prendre le risque de la voir s'inquiéter plus. Les larmes baignaient mes joues. J'avais l'image d'Elouann transperçé d'une épée empreinte sur mes rétines.

« Non je ne peux pas Khany. Fuis toi! » je ramassais mon épée tombée à terre au moment ou je m'étais effondrée dans les bras de ma fille « JE dois retrouver ton père. Il … » je ne pouvais pas le lui dire, si? Je pouvais? « Il ne va pas bien, je l'ai vu. » voilà qui n'en disait pas trop. Mais également bien assez. S'il mourrait je ne pourrais pas me le pardonner. C'était moi qui l'avait embarqué la dedans. C'était de ma faute! « Fuis Khany, retourne avec les amazones. Je ne pourrais pas vous perdre tout les deux! ».

Etant bien la fille de sa mère Khany s'entêtait. « Ca va aller » dis-je en mentant. Je ne savais pas si ça allait aller, et je m'en fichais tout ce que je voulais c'était le retrouver. « Arzhur » lâchais-je avec haine. « Mon cousin. » Elle me supportait et nous arrivions vers la sortie de la ville. Le combat faisait rage. Mais j'essayais désespérément de trouver Elouann.

Et tout d'un coup je le vis. Il tenait encore à peu près debout. Le voir me donnais des ailes et je m'éloignais de l'emprise de Khany et volais vers lui. Oui j'avais mal, mais pas plus que le voir aussi mal en point. Je m'agenouillais près de lui et le pris dans mes bras. Il me regardais avec incompréhension. Je tournais la tête pour voir Khany qui nous avait rejoint. Délicatement je posais ma main sur sa joue et déposais un baiser sur ses lèvres. « Elouann. » murmurais-je doucement. Il fallait qu'il ait la force, que l'on ait la force de se replier. De rentrer au village amazone. Mais … comment faire. Autour de nous c'était le chaos. Un chaos du quel je ne savais pas qui était le vainqueur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elouann Riordan

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Au combat
Votre Citation du jour : Guess I'd rather hurt than feel nothin' at all

Votre vie sur Vinéa
Santé:
50/100  (50/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Dim Avr 10 2011, 14:48

Khany… Maeve… elles étaient ou? Il ne les voyait nulle part. Elouann voulait se relever. Mais il perdait de plus en plus de sang et la douleur était trop tranchante pour arriver à se relever. De son coin d’œil, il remarquait une amazone qui s’approchait d’eux. Elle n’était pas la seule à venir. Elles étaient plusieurs. Ils sentaient que quelques unes allaient leur force pour l’aider à se relever. Sa tête commençait à tourner et il commençait à voir flou. Mais malgré tout ca, il cherchait quand même sa fille et sa femme du regard. Mais aucun signe d’eux. On l’éloignait du champ de bataille, on l’éloignait de Dyncan. Elouann savait qu’il avait blessé Dyncan aussi fort que lui venait de le faire. Mais en toute honnête, il n’avait plus rien à faire de son cas. Il venait de lui enfoncer son épée dans son ventre, il devait lutter contre la mort. Mort que Dyncan lui avait mit sur le dos. Alors que son ami soit tué par les amazones, qu’il survie ou encore qu’il meurt seul sur le champ, cela ne faisait ni chaud ni froid à Elouann. Car ce dernier ne pensait plus qu’à sa famille. Il avait promit à Maeve de ne pas mourir et il comptait bien tenir sa promesse. Mais le coup de Dyncan avait été bien plus profond qu’il l’avait cru et très vite, il sentait ses forces l’abandonner et la douleur était trop fort pour le garder éveiller. Il sombrait. Il cru encore entendre la voix de Maeve, il cru même la voir et la sentir… Mais est-ce que c’était réalité ou rêve ? Car son esprit commençait à lui jouer des tours et très vite, il ne se retrouvait plus sur ce champ de bataille, mais à Brisdan. Près du château, là ou il s’entrainait si souvent avec Dyncan. Mais contrairement à ses souvenirs, cette fois-ci il n’y avait aucune âme vivante. Il n’y avait personne. La cour était déserte, il n’y avait pas de Maeve qui l’observait d’une des fenêtres, pas de chevaux dans l’écurie… Rien le silence éternelle de la mort. Elouann ne se rendit pas compte que les amazones essayaient de le ramener au village afin de le soigner. Il semblait être diminué de ses sens ou alors se trouver dans un rêve très profond. Il ne savait pas ou il était, ni ce qui lui arrivait. Qu’était la réalité et le rêve ? De temps en temps il ouvrait les yeux, mais la douleur l’obligeait à s’endormir aussi vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyncan Zorander

avatar

Messages : 70
Age : 27
Date d'inscription : 10/01/2011

Votre vie sur Vinéa
Santé:
35/100  (35/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Dim Avr 10 2011, 20:42

La guerre n'est pas un domaine ou on doit faire dans la pitié, Dyncan le sait pour avoir vu de nombreux combats et tués de nombreux ennemies. Aujourd'hui n'échappait pas à la règle, tous le monde se battaient jusqu'à la mort. Les soldats de Brisdan étaient encore plus agressifs car ils se faisaient attaquer. Tous ne souhaitaient qu'une chose, protéger leurs royaume et leurs familles. Le jeune homme ne se sentait pas coupable de tuer pour protéger les siens. Après tout, ils ne font que se défendre, contrairement aux autres ils ne sont pas en tord. Voir ses compagnons tomber un à un était toujours difficile et ça le faisait enrager d'avantage. Tomber nez à nez avec l'Amazone n'était pas mieux. Cette idiote risquait de se faire tuer par un soldat de Brisdan, par un de ses amis. Pourrait t'il supporter de la voir morte, tuer par un des siens ? Non, surement pas. D'un autre coté, elle ne se gênait pas non plus pour tuer les amis de Dyn. Dans certaine condition la guerre peut rapidement devenir compliqué. Quand le jeune homme vit au loin Elouann, il saisit l'occasion pour fuir sa belle. D'un coup, il n'avait qu'une envie c'est tuer son ancien ami, car tout était sa faute. Il les attaquaient, tous.

Le combat commença fort, le jeune homme n'avait pas l'intention de se laisser faire. Il était là pour tuer, pas pour faire la causette. La colère de tout ça donnait une puissance in-espérait à Dyncan. Chaque coup était puissant et redoutable. Le combat se finirait par la mort de l'un des deux c'étaient certain, mais tant qu'à faire que se soit Elouann, fichu traite ! Malheureusement, tout ne peut pas se passer comme on l'a espérait. Au moment même ou il planta son épée dans le ventre de celui qui fut un jour son ami, il reçu le même choque. Quelque chose de froid et d'acéré lui transperça le ventre jusqu'au dos en lui remuant les tripes. Ce coup lui coupa la respiration et il lâcha son épée qui était maintenant dans le corps d'Elouann. Il tituba et fit un pas en arrière. Puis de nouveau, une nouvelle douleur, quelque chose le transperça le torse non loin du cœur. Sa respiration fut coupé, et il pencha enfin la tête vers son torse et son ventre pour voir l'état de ses blessures. Les mains tremblantes, il toucha le sang qui coulait de l'épée et regarda ses doigts. Finalement, il allait mourir aussi. Le jeune homme sentant ses jambes trembler et devenir aussi molle que du coton, il effondra à genoux et mit une main à terre. Ayant légèrement retrouvait sa respiration il posa son autre main sur la garde de l'épée. Avec un cri déchirant, il retira la lame suivit d'une gerbe de sang. A présent le liquide rouge pouvait se déverser sur le sol. Dyn effondra complétement sur le sol, il lui restait encore la flèche, mais il ne pouvait pas l'enlever.

La blonde ne tarda pas à arriver et à "insulter" le soldat, ce n'était pas vraiment des insultes, mais n'ayant pas vraiment entendu ce qu'elle disait, il pensa que c'était ça. Ils sont ennemies et elle le déteste, alors c'est surement des insultes qu'elle venait de dire. Il la vit s'occuper d'Elouann, après tout pourquoi s'occuperait t'elle de lui ? Elle ne l'aime pas ! Comment a t'il pût croire qu'il pouvait l'avoir, qu'un jour elle pourrait l'aimer ? C'était tellement idiot, et maintenant il s'en voulait. Alors qu'il ne s'y attendait pas, elle s'approcha de lui. Pour l'achever ? Non, elle n'avait pas l'air décidé à faire ça. Elle cassa l'extrémité de la flèche pour pouvoir la retirer. C'était extremement douloureux, et juste après ça il sentit le gout du sang remonter dans sa bouche ce qui n'était pas bon signe. Le jeune homme avait également du mal à respirer, peut être qu'un poumon était touché. Un soldat qui ce noie dans son propre sang, ça serait pas vraiment glorieux. Il crut halluciner car elle s'excusa. Ely s'excuser c'est nouveau ça. Puis, elle lui demanda pourquoi il avait arrêté de se battre contre elle pour s'occuper d'Elouann. Pourquoi ? Parce qu'il devait le faire c'est tout. Mais la vérité, c'est juste que c'est un lâche et qu'il ne pouvait pas tuer la jeune femme.


-Et toi, pourquoi tu me soignes ? demanda t'il avec difficulté.

Que feront les Amazones quand elles verront l'une des leurs en train de soigner un ennemie ? Dyncan doute qu'elles apprécient et qu'elles applaudissent.


-Tue moi ! réussit t'il à dire ! Si tu ne le fais pas, ce sont les tiens qui le feront. Et si tu continues de m'aider c'est toi qui va te faire tuer par tes amies ! Il cracha du sang en toussant chose qui était mauvais signe. Tue moi ! Abrège mes souffrances ou va t'en ! ordonna t'il en regardant sa belle. Il déposa sa main ensanglantée sur la joue de la jeune femme avec un petit pincement au cœur : Si seulement les choses auraient été différente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhiès Rachan
"J'ose tout ce qui sied à un homme, qui n'ose plus n'en est pas un."
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 10/01/2011
Localisation : Les Montagnes
Votre Citation du jour : Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
100/100  (100/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Lun Avr 11 2011, 09:03

Qu’avait-elle fait? Elhiès courait dans la direction des deux soldats, s’occupant d’abord d’Elouann avant d’oser poser son regard sur Dyncan qui était en piteux état, fallait pas le dire…. Lui retirant la flèche, elle lui posait des questions mais n’eut aucune réponse en retour, à part une autre question à la place. Pourquoi est-ce qu’elle le soignait ? Parce qu’elle était stupide ? Parce qu’elle aimait. Elhiès se mordillait la lèvre. Elle ne voulait pas le dire, mais à présent elle ne pouvait pas le nier. De moins elle ne pouvait pas se mentir à elle-même plus maintenant. Mettant son attention sur les blessures de Dyncan, alors qu’elle savait très bien qu’elle ne pouvait pas le sauver. Elle n’était pas une guérisseuse. Elle était une guerrière, là pour tuer et protéger. Rien de moins, rien de plus. Elle mit tout son attention sur les blessures et ne regardait pas Dyncan. Ce dernier crachait du sang et Elhiès se contenta de continuer à arrêter le sang, faisant attention à ne pas que cela s’infecte. Son visage restait de pierre face aux blessures et à l’état pitoyable du soldat. Néanmoins lorsqu’il lui disait de le tuer, qu’on allait quand même le tuer. Elhiès arrêtait un court instant ce qu’elle était entrain de faire, avant de poser son regard sur lui. Sa main allait vers la flèche brisée à côté d’elle. Elle la prit en main et la lui montrait.

« Je ne rate pas mes cibles. Pas à une telle distance. Jamais. T’aurais du être mort sur le coup. Droit dans le cœur. Mais j’ai raté. Il semble que tu as eu raison dès le début. »

Oui… Oh elle n’aimait pas dire ca. Mais les faits étaient là. Elle avait tiré dans un élan de colère sans réfléchir à ses actes. Ca aurait du être droit dans le mille. Mais non… Avec toute la volonté du monde, elle n’arrivait tout simplement pas à le tuer. Inconsciemment elle avait bougé de quelques millimètres pour le rater. Moins une, mais raté quand même. Et pour une amazone qui tire depuis ses cinq ans à l’arc, c’est pas moins d’une, c’est intentionnellement. Même si au moment même elle avait voulu le toucher droit dans le cœur, il y avait quelque chose au fond d’elle qui en était incapable.

« J’arrive pas à te tuer. »

Des paroles froides, car elle n’aimait toujours pas dire des tels propos à haute voix. Elle, une amazone, qui n’arrive pas à tuer un homme, un soldat, un ennemi. C’était une honte. Peu importe les raisons, amour ou pas. C’était une honte. Se remettant à son occupation inutile et examinait sa blessure à son épaule. La meilleure chose était de refermer la plaie par brûlure. Quand à l’épée… Espérons qu’il tient le coup pour que cela puisse guerrir par soi-même. Il lui donnait l’ordre de le tuer ou de s’en aller, Elhiès ria doucement. Il n’allait donc jamais l’apprendre ? On ne donne pas des ordres à une amazone. Pas quand on est un homme.

« Je ne prend d’ordre de nulle homme, Dyncan. »

Puis, il posait sa main sur sa joue, et Elhiès le regardait droit dans les yeux. Si les choses auraient été différentes… Faible sourire s’affichait sur les lèvres de l’amazone. Jamais les choses n’auraient pu être différentes.

« Si j’avais pas été l’amazone que je suis aujourd’hui, mais une simple habitante tu n’auras jamais prit autant de risques pour me chercher dans une foret remplit d’ennemis. J’aurais été une qui partage ta couche de temps en temps, comme toutes ces autres filles. On est qui on est… Et c’est justement tout ca qui nous a attiré l’un envers l’autre. »

Si il avait été un simple fermier, j’aurais pu le prendre comme prisonnier et être avec lui. Mais je ne serais jamais tombé amoureux d’un fermier. Un homme doit avoir du répondant, il devait savoir se battre. Même si je le trouvais toujours encore aussi détestable, que je détestais ce qu’il était, je ne pouvais pas nier le fait que toutes ces choses m’attiraient en même temps. Oui, c’était incompréhensible, mais l’amour n’est pas fait pour être comprit par le cerveau mais par le cœur. Elhiès se relevait en voyant ses sœurs d’armes s’approcher d’eux. Maeve et Khany était également là, se préoccupant d’Elouann. Ses yeux allaient des armes des autres amazones vers Dyncan, elle ne pouvait pas le laisser voir se tuer. Et fit la première bêtise en publique, elle se postait avec son épée devant Dyncan.

« Non. Vous ne le tueriez pas ! Si il y a quelqu’un qui doit décider de son sort, c’est les Riordans. C’est à eux qu’il a fait du mal, et c’est eux qui doivent en décider. »

C’était la seule chose que j’avais arrivé à trouver pour qu’ils ramenènent Dyncan au village et qu’elles le soignent. Après… Si Elouann ou Maeve s’en sort, c’est à eux de décider ce qu’ils décident de faire de Dyncan. Et si par malheur ils meurent et bien ca sera Khany qui en décide.

« Ils doivent avoir leur revanche. »

Oui, si Elouann ou Maeve mourrait, aucun doute que les autres membres de la famille allaient vouloir s’en prendre à Dyncan, et pour ca, fallait le garder en vie. Elhiès ne se faisait pas des idées. Le sort de Dyncan n’allait surement pas être jolie. Il n’allait pas pouvoir retourner chez lui, mais il serait vivant. Et pour l’instant c’était tout ce qu’elle pouvait penser. Attendant de voir la réaction de ses sœurs, Elhiès restait toujours la lâme levé vers eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enola B. Modanig

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : Brisban
Votre Citation du jour : Aide toi le ciel t'aidera

Votre vie sur Vinéa
Santé:
60/100  (60/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Mer Avr 13 2011, 10:38

Je ne pensais qu'à une chose: rentrer chez moi. J'avais mal et j'essayais tant bien que mal d'empêcher le sang de couler. Je m'arrêtais un instant en chemin, ramassant quelques feuilles pour les placer sur ma blessure. Cela me calmerait un peu en attendant d'arriver à la maison. J'imaginais déjà la tête et les remontrances de mon père quand il me verrait. La robe déchirait, mes cheveux tout emmêlés qui tombait sur mes épaules, du sang un peu partout...Il allait être furieux et j'aurais beau lui expliquer que je m'étais retrouvé malgré moi en plein milieu d'une bataille il n'en aurait rien à faire. Tout ce qu'il verrait c'était que je m'étais retrouvé en plein milieu d'une bataille en plein milieu d'un champ au lieu d'être au château en train de faire mon travail.

D'ailleurs vraiment m'être retrouvé là bas c'était vraiment étrange. Je tournais cela encore et encore dans ma tête. Cette espèce d'intuition que j'avais eu, ce 6ème sens ou je ne sais pas trop comment je devais appeler ça, d'où est-ce que ça venait? Qu'est-ce qui pouvait bien se passer chez moi? Et ce que la jeune femme m'avait dit...à propos de la sorcellerie, comme si elle pensait que j'étais une sorcière. C'était vraiment étrange. J'avais dans l'idée qu'elle devait peut être une sorcière. En tout cas c'était une jeune femme étrange. Elle m'avait aider à m'en sortir face à ces soldats alors ce devait surement être une fille gentille sinon elle m'aurait laisser me débrouiller.

Je marchais un moment déjà, sans vraiment faire attention au chemin, perdu dans mes pensées et je me rendais compte que je ne savais plus vraiment où j'étais. C'était vraiment stupide, marchait sans faire attention où j'allais...n'importe quoi! Mais alors que je m'interroger je remarquais des gens un peu plus loin. Je m'avançais encore un peu, en fait il y avait plein de femmes. Des femmes que je n'avais jamais vu au tenue étrange. Où est-ce que j'avais encore bien pu me retrouver?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breathe of Vinéa
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Mer Avr 13 2011, 12:17

• Ordre de passage ;; Maeve ouvre le bal, après on répond quand on veut Wink
• Minimum de lignes demandées ;; 20
• Peut-on répondre plusieurs fois? ;; Oui [] Non [XX]
• Fin du cinquième ordre de passage ;; Le 21.04.2011
• Informations ;; Et bien continuez donc à jouer, sachant que les amazones se retirent doucement du combat et qu'elles rentrent chez eux en prenant quelques prisonniers et blessés avec. Pour ce qui concerne Elhiès et Dyncan, c'est peut-etre bien si un Riordan (Maeve ou Khany, car Elouann est un peu dans les vappes) répond à la proposition d'Elhiès. Pour Enola, elle sera très vite encerclé par les amazones qui ne la voyent pas de très bon oeil. Là encore peut-etre bien que Khany intervient peut-etre pour l'aider :p

PS : N'oubliez pas de diminuer votre vie si vous êtes blessé ( pour ceux qui ne l'ont pas encore fait)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresdevinea.forumactief.com
Maeve E. Riordan
::Admin::
I'm the F***ing Princess

avatar

Messages : 442
Age : 31
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt entre les deux Royaume
Votre Citation du jour : People should not be afraid of their government, but government should be afraid of people.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
30/100  (30/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Jeu Avr 14 2011, 11:20

J'étais là au dessus de son corps. Il avait fermé les yeux. Et j'avais peur qu'il ne les rouvre jamais. Les larmes coulaient sur mon visage. Parce qu'il ne me répondait pas, j'avais beau lui supplier de me parler, de me répondre. De faire entendre sa si jolie voix. Mais non, rien. Il restait muet. J'avais très peur qu'il soit déjà de l'autre côté. Et j'étais tellement mal en point moi même que je n'arrivais pas à prendre son pouls, pour vérifier s'il était encore en vie ou pas. Et cette douleur aiguë dans mon dos me faisait un mal de chien. Toute l'adrénaline qui m'avait portée à ses côtés m'abandonnaient et cette douleur lancinante revenait peu à peu s'infiltrer dans mon dos et mes bras. Mais il ne fallait pas que je flanche. Je me mordis fortement la lèvres et déposais un baiser sur le front d'Elouann. Je n'aimais pas le voir ainsi, mais il fallait que je laisse les Amazones le ramener au village pour pouvoir le sauver. Elles sauraient bien mieux que moi l'étendue des dégâts. Et j'espérais qu'il s'en remettrait. Les joues pleines de larmes et déformées par la colère je tournais la tête vers Elhiès qui s'était mise devant Dyncan. La seule chose que j'avais envie c'était de le voir mort. Quel que soit le mal que ça fasse à Elhiès ou à Elouann. Il n'aurait jamais du faire ça. Pas lui. Mes yeux lançaient des éclairs alors que je me relevais péniblement. Tout mes membres me faisaient mal. Mais il le fallait.

« Amenez Elouann au village mes sœurs. J'arrive tout de suite. Il a besoin de soins d'urgence. » je regardais les amazones partir avec mon mari blessé pleine de tristesse.

Je me retournais vers eux. Ma main serra la poignée de mon épée. Et je m'approchais d'eux vivement poussant Elhiès alors que Dyncan venait de poser sa main ensanglantée sur son visage. C'en était trop! « Ça suffit! » dis-je d'une voix rauque empreinte de rage trop peu contenue.

« Non. Vous ne le tueriez pas ! Si il y a quelqu’un qui doit décider de son sort, c’est les Riordans. C’est à eux qu’il a fait du mal, et c’est eux qui doivent en décider. »

Je le regardais et posais ma main son son épaule avant de lever mon épée vers lui. « Je ne sais vraiment pas ce qui me retiens de te tuer sur le champs Dyncan. » enfin si. Je savais. Nous ne nous aimions pas tout les deux. Avant peut être. Pas. Mais pas dans des conditions pareilles. C'était son épée qui avait transpercé mon mari. Et je n'en avait rien à faire que l'épée de mon mari l'ait transpercé lui également.

« Enfin si je sais. L'amitié que te porte encore Elouann malgré tout ça. ». La colère se lisait dans mes yeux, dans mes geste et dans toutes les parties de mon corps et de mon âme. On pouvait me faire ce que l'on voulait. Mais qu'on ne touche pas à ma famille. Comme une lionne protectrice je défendrais toujours ma famille. Ils seraient toujours ceux qui compteraient avant tout. « Amenez le lui aussi au village et soignez le. Il est hors de question qu'il nous fasse perdre du temps pour rentrer » je serrais mon épée le plus fort que je pouvais pour me pas trembler.

Je regardais en arrière. Les pertes étaient nombreuses, des deux côtés. Et il était trop tôt encore pour savoir qui avait eu raison de qui. Je retournais mon visage plein de haine vers Dyncan et dit avant que les amazones ne l'emmènent « J'espère que tu sais que si il n'y avait eu que toi et moi tu n'aurais pas eu la vie sauve. Et si tu es épargné pour le moment crois moi ce n'est certainement pas pour toi. » je regardais Elhiès. Si je m'étais un peu doutée qu'il était celui qui lui avait fait tourné la tête, que maintenant j'en étais sûre. Je ne ressentais plus les choses avec autant de sagesse. Dieu que je ressemblais à ma mère. Je fis un signe de la main pour leur dire d'y aller. Dyncan aussi était en état critique et il n'était pas question qu'il meure maintenant. Pas comme ça. Je les regardais tous partir. Et cherchais des yeux Khany, mais je ne la voyais pas. Peut être parce que la douleur prenait le dessus de manière trop forte. Mais il fallait. Je n'avais pas la force mais il le fallait je devais m'assurer que la bataille était finie ou en bonne voie de fin. Je m'assis à terre quelques secondes et fermant les yeux, je me concentrais. Et je le vis. Arzhur des yeux de Ciaran. Discuter. Et même rire. Arzhur racontait à son cousin notre combat. Mais je les vis également demander aux troupes de se replier. Je soupirais d'aise. C'était bon. C'était fini. Je fermais les yeux et les rouvrais à nouveau. Il n'y avait plus grand monde dans la plaine. Tout le monde fuyait de tout les côtés. Mais c'était bon. On pourrait rentrer a priori sans problèmes à moins de tomber sur des soldats trop téméraires. Tout d'un coup ma vision se flouta et j'attendis pensant que je verrais éventuellement par les yeux de quelqu'un d'autres – des fois ça se contrôle des fois pas. Mais non. Tout ce que je remarquais c'était que l'horizon devenait bizarre. Bleu, Vert, Rouge, Orange, Violet et puis Blanc. Ma joue rencontra un mélange d'herbe et de sang plus ou moins séché avant que je n'aie eu le temps de m'en rendre compte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elouann Riordan

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 28/01/2011
Localisation : Au combat
Votre Citation du jour : Guess I'd rather hurt than feel nothin' at all

Votre vie sur Vinéa
Santé:
50/100  (50/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Jeu Avr 14 2011, 18:10

Elouann ignorait ce qui se passait autour de lui. Bien que de temps en temps il semble reprendre conscience, il ne le restait pas assez longtemps pour comprendre ce qui se passait. Pour comprendre ce qu’on disait autour de lui, ni assez le temps pour prononcer un seul mot. Il voyageait entre deux mondes. Le monde de la réalité et celui de l’inconscience, celui des rêves. Les amazones commençaient à le porter jusqu’à leur village, ou très vite Elouann passait sous les mains de la guérisseuse. Elouann n’avait pas l’intention de se laisser partir. La mort, il allait la combattre comme il avait combattu chaque autre ennemi dans le passé. Il ne voyait pas en quoi cela allait changer. Malheureusement combattre la mort est beaucoup plus difficile que de combattre une personne en chair et en os. On se bat contre la mort, contre le destin, contre notre propre corps. Sans parler que luter contre une douleur était complètement différent lorsqu’on était inconscient. On ne sentait tout bonnement plus rien. Néanmoins sachant que quelque chose n’était pas très bien, Elouann essayait de sortir de cet étrange rêve dans lequel il se trouvait. Il devait le faire. Pour Maeve… pour Khany. Pas question qu’il brise une promesse. On l’avait déposé sur un lit. Il était fiévreux et continuait à vivre dans ce rêve, essayant de retrouver Maeve, essayant de retrouver Khany. Mais il était seul. Il n’y avait personne. De temps en temps ses lèvres bougeaient mais aucun son n’en sortit. Sa gorge était fort sèche. Et pourtant après des heures à se tourmenter, la fièvre semblait tomber et l’entrainer dans un sommeil moins agité. Ce ne fut que lorsque le soleil était tombé qu’Elouann commençait à ouvrir les yeux et examiner la pièce dans laquel il se trouvait. Cela durait longtemps avant qu’il se rend compte qu’il devait se trouver dans le village des amazones, car les maisons de Brisdan étaient loin de ressembler à ca. Il tournait la tête et voulait se relever, mais un cri de douleur lui échappait. Son regard allait vers son ventre ou un grand bandage avait été fait. Puis doucement, petit à petit les souvenirs lui revenaient… Dyncan… Khany…. Mais ou est-ce qu’ils étaient tous passés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enola B. Modanig

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : Brisban
Votre Citation du jour : Aide toi le ciel t'aidera

Votre vie sur Vinéa
Santé:
60/100  (60/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Dim Avr 17 2011, 19:59

Apparemment à bien y réfléchir je m'étais certainement encore mise dans une situation infernale. Toutes ces femmes là, qui se tenaient devant moi ne semblait pas me regarder d'un bon œil. Pourquoi? Ça je n'en avais encore aucune idée. A priori ce n'était pas mon jour avec les femmes que je ne connaissais pas et pas mon jour tout court. Déjà la jeune femme de tout à l'heure n'avait pas semblait ravi par ma présence mais là on aurait bien dit que c'était pareil. Comment est-ce que je faisais pour toujours me retrouver dans de tel situation je n'en avais aucune idée. Je voulais juste rentrer chez moi après tout, pas me retrouver là au milieu de tous ces visages inconnus. Non vraiment je n'y comprenais rien.

Je restais planté là, un court instant je ne savais pas vraiment quoi faire. Est-ce qu'il était encore temps de retourner en arrière? De faire comme si je n'étais jamais arrivé là et de repartir en courant? J'en doutais. Elles n'avaient pas l'air du genre à accepter qu'on aille et vienne autour de leur territoire. En même temps je n'avais aucune envie de m'avancer plus. Alors je restais planter là, comme une idiote. Le visage cramoisi par la honte. Enfin c'était ce que je m'imaginais. Je me sentais stupide et vraiment bête plantée là sans savoir quoi faire. Peut être est-ce qu'il faudrait que je m'approche? Que je me présente? C'était la politesse non? En même temps moi et les relations sociales ce n'était pas vraiment ça alors je n'avais aucune idée de ce qu'il convenait de faire ou non.

Soudain une des femmes commença à s'approcher de moi. Je sentis la panique m'envahir. Qu'est-ce qu'elle me voulait? Pourquoi est-ce qu'elle ne me laissait pas? Pourquoi je n'avais pas tenté de partir en courant? Enfin, à quelques mètres de moi elle s'arrêta et elle me demanda qui j'étais. C'était la journée des présentions apparemment. Je balbutiais

" Euh...je...euh...je..."

Super Enola bravo. Gorge serrée, voix étranglée elle allaient vraiment, mais vraiment me trouver idiote!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khany Riordan

avatar

Messages : 434
Age : 27
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt
Votre Citation du jour : Great love is wild and passionate and dangerous. It burns and consumes, until there is nothing left.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
100/100  (100/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Lun Avr 18 2011, 19:27

    Les choses se passaient tellement rapidement. La mère de Khany qui était blessé, les amazones qui commencaient à se retirer du combat. Et puis… Son père… Blessé… Le souffle de Khany se coupait, alors que sa mère se précipitait en direction de son père. Qu’est-ce qui s’était passé ? Toujours un peu sous le choque, ca furent les paroles brutales et sans piteux de sa mère qui sortaient Khany de son trance de surprise. Son regard allait vers l’homme et la femme vers qui sa mère s’était tournée. Elhiès et… Le stupide soldat. La colère montait d’un coup dans les yeux de Khany lorsqu’elle comprit qu’Elouann venait de poignarder son père. La rage fut telle, qu’elle ne pouvait tout simplement pas rester là. Fallait qu’elle quitte ce lieu, au plus vite. Car une Khany colérique risque d’attirer la foudre sur tout ce qui se trouve dans son entourage. Et ce n’était pas du tout une bonne idée. Après avoir jeté un regard noir sur Elouann, elle partit en direction de la foret. Ou elle essayait de retrouver son calme en cherchant dans l’avenir. Mais ce don-là, elle ne le contrôlait que très peu, et les réponses restaient si vague qu’elle ne pouvait tout simplement rien en conclure. Finalement lorsqu’elle pensait être assez calmée pour aller au village des amazones, elle se mit en route. Elle savait que son père devait se trouver là-bas, entre les soins des amazones. Ce fut à l’entrée du village, qu’elle remarquait un petit troupeau de femmes. Elle arquait les sourcils, qu’est-ce qui se passait-là ? Une bagarre ? Ce n’est qu’en s’approchant qu’elle reconnu l’autre sorcière. Qu’est-ce qu’elle faisait encore là ? Elle aimait se mettre dans des positions douteuses ou quoi ? Les paroles de la jeune femme, firent sourire Khany. Elle avait perdu sa langue devant des amazones. Pas un bon plan. Fallait savoir parler vite avec elles, vite car sinon elles passent à l’attaque. Un léger Euhm venant de la part de Khany attirait les regards sur elle.

    « C’est bon, je la connais. Je m’occupes d’elle. »

    Sans vraiment demander quoi ce soit à la jeune Enola, Khany la prit par le bras, et l’entrainait de l’autre côté, direction foret, direction habitation de la sorcière, direction sa maison à elle. Lorsqu’elles étaient assez loin pour ne plus être entendus par les amazones, Khany la lâchait et lui dit.

    « Et maintenant, c’était quoi l’excuse ? Vous avez eu le sentiment que vous deviez nous suivre ? »

    Non seulement cette jeune femme semblait ne pas être au courant pour ses pouvoirs, elle aimait se mettre dans des situations délicats. Khany continuait son chemin jusqu’à arriver chez elle. Sa mère était surement près de son père, et étaient entre des bonnes mains. Là pour l’instant fallait surtout savoir si cette jeune femme était ennemie ou alliée. Car oui, neutre, cela n’existait pas pour Khany.


_________________

Wenn selbst ein Kind nicht mehr lacht wie ein Kind
dann sind wir jenseits von Eden.
Wenn eine Träne nur Wasser noch ist
dann sind wir jenseits von Eden.
Wenn man für Liebe bezahlen muß
dann haben wir umsonst gelebt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyncan Zorander

avatar

Messages : 70
Age : 27
Date d'inscription : 10/01/2011

Votre vie sur Vinéa
Santé:
35/100  (35/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Mer Avr 20 2011, 21:01

Dyncan était gravement blessé, en faite sa blessure est même mortelle. Il en avait même deux, au ventre et dans le torse. Sa vie ne tenait plus à grand chose, il perdait trop de sang pour survivre et qui viendrait le soigner en pleine bataille ? C'est quasiment impossible. Même Ely avait voulu le tuer, mais il n'était pas sur quand elle disait l'avoir loupée. Certes c'est vrai elle ne l'avait pas eut au cœur, mais il a très bien put bouger pendant que la flèche arrivait. Elle disait ne pas réussir à le tuer, mais elle venait quand même de le blessé mortellement, alors si, elle la force de le tuer.

-Tu viens de me transpercer avec une flèche. Si tu n'aurais pas voulu me tuer, tu aurais visé autre chose que mon torse.


Dyn s'était rendu à l'évidence, il ne pourrait par survivre à ses blessures, il devait mourir. Et puis elle se devait de le tuer car si ses amies la voyait en train de le soigner c'est elle qui risquait de prendre cher. Mieux vaut que sa soit lui que elle, alors il lui demanda de l'achever, se serait beaucoup mieux pour tout le monde. La jeune femme est malheureusement trop têtu pour le faire !


-Je t'en pris tu moi ! Abrège au moins mes souffrances. Donne moi la mort honorable à laquelle j'ai le droit. Il faut se rendre à l'évidence, je ne peux pas survivre à de tel blessure, c'est impossible.


Si elle l'aimait, ou bien qu'elle le déteste, qu'elle le tue. D'autre amazone s'approchèrent, elles voulaient éliminer le soldat mais Ely s'interposa. Quelle idiote, elle risquait de se faire tuer pour trahison. Ce qu'elle offrait comme possibilité n'était pas mieux. Devenir un prisonnier de l'ennemie, on risquait de le torturer encore plus et il souffrirait encore plus. Si seulement il pouvait mourir la tout de suite... Elle était de dos, et il la regarda d'un air déçu. C'est alors qu'il vit Maeve la femme de Elouann arriver. A cause de l'Amazone elle n'allait pas le tuer. Non, il était hors de question qu'il devienne un prisonnier, hors de question qu'on le torture encore et encore, plutôt mourir. A grand peine il se releva en ramassant son épée. S'il attaque l'une d'entre elle, peut être qu'elles seront plus rapide et qu'elles le tueront. Oui, c'était la meilleure idée et chose à faire. Malgré la douleur, il leva son épée et fonça sur Ely. Il ne la tuerait pas, il ne la blesserait pas non plus, mais le seul fait de foncer sur elle devrait activer une automatisme d'attaque chez ces ennemies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhiès Rachan
"J'ose tout ce qui sied à un homme, qui n'ose plus n'en est pas un."
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 10/01/2011
Localisation : Les Montagnes
Votre Citation du jour : Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
100/100  (100/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Jeu Avr 21 2011, 11:21

La tête baissé, Elhiès ne disait rien. Au fond, elle savait très bien que Maeve venait de comprendre tout ce qui se passait. Et peut-être est-ce qu’elle la décevait. Mais que voulez-vous, c’est plus fort qu’elle. Elle ne pouvait pas le laisser mourir. S’il meurt suite à ses blessures, elle s’en voudrait à mort. Mais si il meurt suite à une amazone, elle risquait de détester les siennes à tout jamais. Et ca elle ne voulait pas. Elle préférait s’en vouloir à mort jusqu’à l’éternité plutôt de détester une amie. Toujours les yeux fixés vers l’herbe sous ses pieds, Elhiès ne disait rien, écoutant sagement les paroles de Maeve, qui étaient froides comme de la pierre, mais elle méritait ca. Car au fond, elle n’aurait pas du montrer de l’amour, de l’amitié ou encore de la pitié vers Dyncan. Mais malheureusement c’était quelque chose qu’elle n’arrivait pas à contrôler. L’amour est plus fort que tout, même plus fort que la haine. Maeve se mit en route pour suivre les amazones et Elhiès se retournait vers Dyncan, just à temps pour le voir debout et foncer sur elle.

C’est vrai qu’on a tendance à laisser nous guider par le mécanisme d’attaque. Mais ici la haine et la colère avait prit place pour de la honte et un peu d’amour. Tout ce qui ne fallait pas se trouver dans le cœur d’une amazone en ce moment-là. Tout pour qu’elle ne réagit, non par attaque, mais par une simple tactique de défense. Dyncan était bien faible. Si il avait facile à se battre contre elle, aujourd’hui c’était bien l’inverse. Ca fut avec une facilité qu’elle l’esquivait et le basculant à terre en donnant un coup de pied dans son genou. Levant son épée vers lui, son geste fut rapide mais réfléchit. Elle l’assoma, car elle avait bien peur qu’il commence encore à faire des bêtises. Déjà qu’en utilisant ses dernières forces pour l’attaquer, il se donnait déjà à la mort.

« Pourquoi veux-tu toujours que ca soit toi qui gagnes ! »

Mais les paroles partaient dans l’oreille d’un sourd. Et quelques amazones s’occupaient d’amener Dyncan au village ou il sera soigné et fait prisonnier. En chemin de retour. Elhiès s’arrêtait brusquement. Il y avait là une forme… une silhouette…quelqu’un…Maeve A TERRE !! Elhiès courait près de la princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breathe of Vinéa
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Jeu Avr 21 2011, 11:31

FIN DU SCENARIO I.

Je vous invite à faire des RP's à deux ( Maeve & Elhiès) (Khany & Elona) (Dyncan & Elouann)
Maeve commence le sujet pour Elhiès et elle dans le village des amazones.
Enola commence le sujet pour Khany dans la maison de Khany
Et Elouann commence le sujet pour Dyncan dans le village des amazones.

Lorsque vous auriez terminé votre sujet, vous êtes libre de rentrer dans un sujet des autres, ou de faire partir votre personnage et de terminer ainsi le scenario.

Bon amusement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresdevinea.forumactief.com
Maeve E. Riordan
::Admin::
I'm the F***ing Princess

avatar

Messages : 442
Age : 31
Date d'inscription : 02/01/2011
Localisation : La forêt entre les deux Royaume
Votre Citation du jour : People should not be afraid of their government, but government should be afraid of people.

Votre vie sur Vinéa
Santé:
30/100  (30/100)
Me & My Relationships :
Pouvoirs/Particularités:

MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   Jeu Avr 21 2011, 11:52

Elhiès voilà la suite pour nous Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {fini} Scenario I : La Première Attaque   

Revenir en haut Aller en bas
 
{fini} Scenario I : La Première Attaque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Vinéa :: Les Terres de Vinéa :: Royaume Brisdan-
Sauter vers: